Les banques
Les actualités des banques


Le rendement du Livret A maintenu à 1,75 % par Pierre Moscovici au 1er février

Ayant déjà, depuis l’annonce de la volonté de François Hollande de doubler son plafond, fait couler beaucoup d’encre, le Livret A s’apprête, en ce début d’année 2013, à revenir, une nouvelle fois, sur le devant de la scène médiatique, cette fois-ci, pour la révision de son taux de rémunération, qui aura lieu le 1er février prochain, un certain nombre de rumeurs faisant, aujourd’hui, l’état d’une baisse à 1,75 % de son rendement.

Un accord trouvé entre Pierre Moscovici et Christian Noyer ?

Devant être fixé, selon la formule de calcul automatique en vigueur depuis le mois de février 2008, à 1,5 %, la rémunération du placement favori des Français ne cesse de provoquer des réactions, Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France, ayant ainsi déclaré, en décembre, sa volonté d’appliquer strictement la formule, alors que Pierre Moscovici, Ministre de l’Économie et des Finances, semblait plus réticent ; les deux hommes se seraient finalement entendus, selon certaines rumeurs, vendredi dernier, sur le chiffre de 1,75 %, dérogeant ainsi à la règle en raison de circonstances économiques exceptionnelles.

La volonté du gouvernement de ménager les épargnants

Revêtant un aspect particulièrement important pour de nombreux Français, l’évolution du taux de rémunération du Livret A constitue ainsi, aujourd’hui, un enjeu particulièrement important pour le gouvernement, qui entend ainsi apaiser la grogne des épargnants dont le budget reste particulièrement mis à l’épreuve par la crise économique, que traverse l’ensemble de l’Europe, justifiant ainsi la décision de Pierre Moscovici de maintenir à 1,75 % le rendement du placement d’épargne le plus populaire.