Les banques
Les actualités des banques


Un nouveau recul de la rémunération du Livret A à envisager au mois d’août

Ayant profité de circonstances économiques particulièrement favorables, le Livret A semble aujourd’hui quelque peu rattrapé par la crise économique, celui-ci se trouvant, en effet, maintenant confronté à un taux d’inflation relativement faible, qui se matérialise donc par un rendement en chute, de 2,25 % à 1,75 %, depuis le mois de février, cette tendance semblant se prolonger pour la prochaine réévaluation du mois d’août.

Une inflation faible qui tire la rémunération du Livret A vers le bas

Calculée au mois de mars à 0,9 % sur les 12 derniers mois écoulés, l’inflation pourrait constituer une prochaine source de difficultés pour le Livret A, qui risque de voir, au mois d’août prochain, son rendement encore diminuer, les experts envisageant, en effet, une rémunération de 1,50 %, voire 1,25 %, à l’occasion de la prochaine réévaluation, ceux-ci soulignant toutefois l’encouragement à relancer la consommation que pourrait représenter une telle évolution, alors que l’Europe reste toujours particulièrement touchée par la crise économique.

Le gouvernement une nouvelle fois opposé à l’ajustement automatique du rendement du Livret A ?

S’étant déjà opposé, au mois de février, à l’application stricte de la formule de calcul automatique de la rémunération du Livret A, selon laquelle le placement favori des Français aurait dû offrir une rémunération de 1,50 %, le gouvernement devra, une nouvelle fois, trancher, pour le mois d’août, entre sa volonté de protéger les épargnants d’un recul trop important de leur solution préférée et la volonté de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France, de ne pas pénaliser le financement de l’économie.